Les Indications de l'ovale

Une orthèse indispensable dans l’immobilisation stricte des lombaires

L’ensemble des qualités d’OVALE permettra son utilisation chaque fois que le traitement nécessitera une immobilisation stricte du segment lombaire. Ce choix est toujours déterminé par le praticien. L’orthèse est indiquée le plus fréquemment pour :

  • les lombalgies communes
  • les lombosciatiques et lombocruralgies communes
  • les lomboradiculalgies par canal lombaire étroit
  • les spondylodiscites infectieuses
  • les spondylolistesis de l'adulte
  • les tassements vertébraux bénins (ostéoporose, traumatisme)
  • les atteintes vertébrales malignes, métastases, myélome
  • le test préopératoire pour confirmer le bien fondé d’une éventuelle arthrodèse et, si besoin est, son utilisation temporaire en postopératoire.

En cas de douleur ou de tout autre problème, n'hésitez pas à contacter votre orthoprothésiste qui saura répondre à vos attentes.

Attention, Contre-indications port de l'OVALE

Les contre-indications

  • l’obésité
  • l’insuffisance respiratoire majeure
  • un état de maigreur caractérisé
  • certains troubles digestifs importants
    ou prolapsus génital
  • les scolioses

Lombosciatiques, Lombocruralgies

En face d’un diagnostic de lombosciatique n’entraînant pas l’évidence de la nucléolyse ou de discectomie mais la recherche d’un traitement médical conservateur associé au repos strict du segment lombaire, OVALE sera prescrit à la place du lombostat plâtré.

Mieux toléré, d’application immédiate, conçu selon les techniques de moulage orienté induisant la décharche discale et l’allongement dans l’orthèse ainsi qu’une répartition des pressions tout au long du segment lombaire, il optimisera le repos de celui-ci.

orthèse OVALE

Par la suite, au décours de cette phase de repos, OVALE sera utilisé pour continuer l’action d’immobilisation relative du rachis en position debout.

Le réglage progressif du serrage de l’orthèse permet un seul appareillage, un seul déplacement du patient et la perspective accélérée du décours de la phase de repos. Son efficacité, son confort très supérieur à celui du lombostat plâtré, son port limité dans le temps puis alterné, sont les principales raisons de son acceptation par le patient.

Lombalgie

D’origine discoligamentaire ou articulaire postérieure, post-traumatique après fracture du rachis, sur spondylolistesis, sur spondylodiscite inflammatoire ou infectieuse, la lombalgie traînante, rebelle ou chronique justifie la prescription d’OVALE selon la décision du praticien, soit comme moyen d’immobilisation, soit comme élément du traitement médical avec rééducation.

OVALE apporte tous les avantages de l’immobilisation orientée par une application individuelle, réglable, ajustée et modifiable à tout moment. La facilité d’entretien est un élément particulièrement apprécié aujourd’hui par le patient.

Au décours de la phase aiguë, dont la durée va être diminuée par la sédation de la douleur

et le résultat des effets biomécaniques, l’orthèse à laquelle le patient se sera familiarisé va être utilisée dans le cadre du traitement médical pendant une durée de 4 à 8 semaines, en fonction du choix thérapeutique et de l’association de la rééducation.

Le patient prend rapidement conscience de la nécessité de l’orthèse comme élément de son traitement. Ayant appris les mouvements d’autoallongement dans l’orthèse, de la délordose en appui sur la pelote arrière, puis le verrouillage lombaire de prévention dans les activités courantes, il pourra utiliser OVALE lors de l’accomplissement de travaux lourds. .

En cas de recrudescence douloureuse, il pourra également le réutiliser sous surveillance du prescripteur.

Immobilisation pré et post-opératoire

La forme de la pelote lombaire, laissant un espace libre en face des apophyses épineuses, autorise l’emploi d’OVALE après intervention sur le rachis lombaire. Sous contrôle radiologique, l’immobilisation s’avère efficace de S1 à L3 dans les mouvements de flexion antérieure et latérale. Elle interdit également les mouvements de rotation.

Cette immobilisation efficace permet d’utiliser OVALE afin de vérifier l’effet de sédation de la douleur par immobilisation du rachis lombaire.

On pourra également accroître l’immobilisation, les modules de base étant surdimensionnés en hauteur. La réalisation pourra être plus enveloppante, remontant au niveau D9-D10, ou englobant la région trochantérienne et suspubienne si l’on recherche l’immobilication de L5-S1.

schéma effets de l'orthèse

l’adaptation par l’orthoprothésiste

L’OVALE est réalisable dès la prescription chez un orthoprothésiste agréé en grand appareillage. Il peut être adapté en une seule séance, n’imposant ainsi aucune dépense supplémentaire au patient, ni en transport, ni en temps.

Les différentes phases de l’adaptation ont pour but de réaliser l’appareillage le plus parfait possible et doivent être impérativement respectées par l’orthoprothésiste.

Comme toutes les orthèses d’immobilisation et de traitement, l’OVALE doit être parfaitement adapté. Le patient doit aussi se familiariser avec son orthèse. Pendant cette période d’adaptation, il doit vous tenir informé de ses réactions .

Dans la mesure du possible, il faut le revoir dans les 10 jours qui suivent ce premier appareillage.

La nécessité du suivi a été exprimée par nombre de prescripteurs et de patients, ainsi que par les médecins conseils des différents organismes de prise en charge.

Ce suivi fait partie intégrante de la fourniture de l’OVALE. L’orthoprothésiste doit remettre à chaque patient la notice d’utilisation de l’OVALE et nous retourner la notice d’évaluation permettant le suivi individuel de chaque application .

Voir liste des orthoprothésistes

Prescription

L’OVALE est pris en charge à 100 %
après entente préalable.

Le texte de la prescription doit faire ressortir le nom de l’orthèse - OVALE -, sa référence - TR 59 N 34 - et l’urgence éventuelle de l’appareillage.

La rééducation associée, si elle est souhaitée, fera l’objet d’une prescription séparée.

Commander